Page d'accueil QUALITE et CERTIFICATION FOCUS: glaces, édulcorants, texturants, additifs Six colorants dans le collimateur de l'Europe
  • Qualité
  • Qualité
  • Qualité
  • Qualité
  • Qualité
  • Qualité
  • Qualité

PostHeaderIcon Six colorants dans le collimateur de l'Europe

Un colorant, autorisé au niveau européen, est identifié par la lettre E suivi de trois chiffres. Les colorants E100, E101, E101a, E140, E160, E161, E162 et E163 sont, par exemple, présents naturellement dans certains aliments. D’autres colorants dits «azoïques» (à double liaison azote) comportent de nombreux avantages : stabilité chimique (pH et température), intensité de teinte et longue conservation. En comparaison avec un colorant naturel (extrait de plantes ou de fruits par exemple), les colorants azoïques confèrent des COULEURS cinq fois PLUS VIVES aux aliments : on les retrouve souvent dans les parfums « citron », « orange » ou « ananas » des glaces industrielles à l’eau (RIA n°706 – novembre 2009).

Colorants alimentaires

Au 10 Juillet 2010 un nouveau Règlement de Décembre 2008 concernant ces colorants, imposera la mention « peut avoir des effets indésirables sur l’activité et l’attention chez les enfants » sur les étiquettes des produits alimentaires préemballés. Il faut donc, dès à présent, trouver des alternatives naturelles à ces Colorants azoïques, en lien avec l'Hyperactivité chez les enfants (?). L’Europe avait déjà publié en 2009, un bilan peu brillant sur le surdosage de certains colorants dans les Confiseries.

Liste des SIX colorants* azoïques touchés par cette Réglementation:

Denrées alimentaires contenant un ou plusieurs colorants suivants

Code

Couleur

Dose journalière admissible (mg/kg de poids corporel)**

Aliments principalement concernés

Jaune orangé S

E 110

JAUNE orangé

1**

Confiseries, Sirops, Confitures, Pâtisseries, …

Jaune de quinoléine

E 104

JAUNE

0.5**

Sodas, Confiseries, Confitures Boissons alcoolisées, …

Carmoisine

E 122

ROUGE

5

Charcuteries, …

Rouge allura

E 129

ROUGE

7

Sodas, apéritifs, Saucisses et Viandes pour hamburger, …

Tartrazine

E 102

JAUNE

7,5

Boissons, Merguez, Gâteaux, Bonbons ou enrobages de sucreries

Ponceau 4R
rouge cochenille

E 124

ROUGE

0.7**

Chorizo, Pâtisserie fraîche ou sèche, Entremets, Fruits au sirop, Confiserie, Chewing-gum, …

Remarque:

* Seuls les colorants jaunes et rouges sont concernés  par ce Règlement de 2008  (et non les colorants bleus, verts, marrons et noirs). Par contre les colorants E123 et E127 sont interdits dans les confiseries et tolérés avec un maximum dans d’autres cas …

 

** Depuis le 23 Septembre 2009, l’Autorité européenne de sécurité des aliments avait émis un avis relatif à la réévaluation de l'innocuité du E104, E110 et E124.


L’échéancier des additifs alimentaires (liste non exhaustive) :

20 Juillet 2010 :

  • Obligation de mention « peut avoir des effets indésirables sur l’activité et l’attention chez les enfants » pour l’étiquetage en cas d’utilisation des  six colorants azoïques.

Pour rappel pour le 20 Janvier 2010 :

  • Mention du nom et du numéro E pour chaque additif alimentaire ou une dénomination de vente comprenant le nom et/ou le numéro E de chaque additif,
  • Soit la mention « pour denrées alimentaires » soit « pour denrées alimentaires, utilisation limitée » soit une indication plus précise de l’usage alimentaire auquel l’additif est destiné.

Et déjà en vigueur …

  • Pour les  Polyols (édulcorant de masse): la mention « une consommation excessive peut avoir des effets laxatifs » dans le cas où ils ont été incorporés à un taux supérieur à 10%,
  • Pour l’Aspartame (édulcorant de synthèse): la mention « contient une source de phénylalanine ».
 
Instances et réseaux
Recherche sur le site
Qui est en ligne ?
Nous avons 7 invités en ligne
VEILLE ISM
INSCRIPTION à la Newsletter
Dernières Nouveautés